Chasseurs d’aurore

C’est avec beaucoup d’émotion que je vous annonce la future parution de « Chasseurs d’aurore », mon nouvel album chez nobi nobi ! qui sortira le 13 novembre. Vous le savez, le Japon tient une place très importante dans ma vie, et ma collaboration avec cet éditeur date de mes débuts. Quand est venue l’idée que j’écrive une histoire inédite, illustrée par une artiste japonaise, j’ai beaucoup réfléchi. Qu’est-ce qu’aujourd’hui, j’avais envie d’écrire pour un très jeune public ? La réponse est venue de fil en aiguille : raconter le récit que j’aurais envie de lire à mes propres enfants avant qu’ils s’endorment. Le genre d’aventure que l’on peut relire des décennies plus tard, en y découvrant d’autres niveaux de lecture. C’est toujours étrange, parfois, de construire des mondes imaginaires pour des personnes qui n’existent pas encore, mais c’est l’intention de ce conte. 

Un premier jet est né il y a des années, qui a été retravaillé, peaufiné, densifié, durant de longues périodes. J’aurais aimé que ma mère soit encore de ce monde, car pour tout vous dire, cette histoire lui est dédiée. Mais la vie offre parfois des carrefours irréversibles, et la littérature tend toujours les bras de la consolation. Du fait de ces récents événements, « Chasseurs d’aurore » a pris une dimension encore plus puissante et intime dans mon parcours littéraire. L’illustratrice Munashichi a donné vie de façon stupéfiante à l’itinéraire de Mune et Janus, deux enfants qui cherchent le remède à une maladie mystérieuse : la mélancolie. Je n’aurais pu imaginer de plus belles images pour ces lumières du nord.

Merci à mes éditeurs et mon éditrice, à Munashichi pour son talent renversant, et je vous donne rendez-vous le 13 novembre ! Vous aurez l’occasion de découvrir l’album avant moi, car hasard de calendrier, je serai au moment de la sortie dans un temple bouddhiste, sur une île japonaise !

Découvrez la série des Stagiaires

T1 - Les stagiaires

T2 - A durée déterminée

T3 - Indéterminés

Stagiaires : le guide de survie

Ecrire un commentaire

Votre adresse email ne sera pas dévoilée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires