Nos âmes jumelles (éditions Rageot), vient de sortir ! Le second tome paraîtra début 2016. Les deux romans retracent une année de première et de terminale avec une narration alternée. Lou et Sonia, deux personnalités opposées, se rencontrent par l’intermédiaire d’un forum et bâtissent ensemble un projet de manga. L’une veut devenir écrivain, l’autre illustratrice.

À cette occasion, les éditions Rageot avaient organisé une rencontre avec différentes blogueuses, dans un salon de thé magnifique : La fourmi ailée, dans le 5e arrondissement. Une ancienne librairie… l’endroit parfait !

Toutes les blogueuses avaient donc lu le roman en avant-première, et nous avons pu échanger autour de leurs impressions. Le roman aborde les rapports au lycée, parfois durs, la vocation artistique, Internet comme moyen de rencontrer un alter ego, les limites du virtuel, l’opposition des modèles familiaux, l’amour aussi bien idéalisé que concrétisé… 

Ce qu’il y a d’intéressant avec la communauté des blogs, c’est qu’elle entre tout à fait en résonnance avec l’un des fils conducteurs du roman : comment Internet devient un terrain de jeu et d’apprentissage autour de ses centres d’intérêt. Le site Place to Be a enregistré une partie de la rencontre, disponible ici :

Aussi, une longue interview est disponible sur le site des éditions Rageot. En bonus diverses photos de mes carnets d’enfants, de ma chambre d’ado et de mon assistant félin Hélios. Cliquez sur l’image :

Également, la presse commence à tomber, notamment au niveau régional, puisque Nos âmes jumelles est aussi un clin d’œil à mon ancien lycée…

Les premières chroniques commencent à fleurir sur divers sites :

“La lecture de Nos Âmes jumelles s’est révélée passionnante. Je me suis énormément identifiée aux deux lycéennes car je me suis retrouvée dans le caractère et le quotidien de chacune. Samantha Bailly décrit avec justesse la difficulté pour Sonia et Lou de faire accepter leurs choix d’orientation à leur famille, mais aussi la manière dont elles vivent leur passion et l’ambiance au lycée. Ça m’a rappelé des souvenirs ! Nos Âmes jumelles est un roman qui fait du bien pour tous ceux qui rêvent de vivre de leur passion ! J’attends la suite avec impatience !”

Lirado

“Nouveau roman pour Samantha Bailly, et nouvelle réussite ! Nos âmes jumelles est un récit riche et efficace et, s’il est parfois aigre-doux, c’est la justesse du récit qui le rend si agréable à lire. On adhère sans mal aux pérégrinations des deux jeunes filles d’autant qu’elles font preuve d’une fraîcheur très appréciable. L’auteur évoque l’adolescence avec beaucoup de talent et on a hâte de retrouver les personnages dans le volume suivant !”

Encres & Calames

“La psychologie des personnages principaux comme secondaires est particulièrement fouillée et juste (l’histoire en général est complètement dans l’air du temps : à la fois moderne et intemporelle). Ce qui rend ce roman très efficace et véridique. On y croirait ! Livre destiné aux jeunes à partir de 13 ans, il dégage pourtant une maturité étonnante (celle de la romancière certainement) et provoque la réfléxion pour sa simplicité et son efficacité.”

Place to be

“Que ce soit l’une ou l’autre, je me suis retrouvée dans chacune d’elles à l’adolescence. Je trouve que certains auteurs qui se sont essayés aux romans YA ne comprennent pas grand chose aux adolescents. Je suis parfois gênée vis-à-vis de ça parce que je me sens à des années lumières du portrait qu’ils dressent. Ici, ce n’est pas le cas. C’était un peu aigre-doux, parce que les souvenirs ne sont pas toujours de belles images que l’on souhaite garder figées pour l’éternité. Mais peu importe, j’ai eu l’impression d’embarquer dans un voyage dans le temps contemporain et d’une certaine manière, c’était assez thérapeutique. Je me dis que c’est le genre de livres que j’aurais aimé lire lorsque j’avais environ quinze ans. Je me serais rendu compte que, non, je n’étais pas seule. (…) Les personnages sont suffisamment matures pour que les plus sceptiques ne soient pas rebutés et pour moi, les sujets abordés sont intemporels. Ils peuvent faire écho à n’importe qui. En tout cas, moi qui ai quitté le lycée il y a déjà six ans, j’ai été absolument convaincue et touchée par ce récit.”

Fairy Neverland

Hâte de découvrir votre propre avis 🙂

 

 

Ecrire un commentaire

Votre adresse email ne sera pas dévoilée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires

X