Comme annoncé sur Facebook, je viens de signer mon prochain roman chez Milady ! Ce ne sera pas de la romance, mais du contemporain. Compte tenu du décalage de la parution de Souvenirs Perdus, tome 1, à août 2014 chez Syros, Stagiaires chez Milady sera sûrement ma première sortie l’année prochaine.

Contrat signé ! Champagne !

Voici pour vous le pitch actuel – qui n’est pas le résumé officiel, attention ! Ça vous en apprendra un peu plus, mais pas grand chose sur les personnages principaux pour le moment…

“Pyxis est une entreprise spécialisée dans l’édition de mangas et de jeux vidéo. Rapidement devenue un pilier du secteur, cette société dynamique incarne le rêve de nombreux jeunes passionnés par la culture japonaise. On vante son état d’esprit novateur, son cadre de travail agréable, et ses best-sellers sont une vitrine attrayante.

Comme beaucoup d’entreprises, Pyxis a à son actif de très nombreux stagiaires. Tous les six mois, ces derniers arrivent d’horizons variés, soumis à un recrutement drastique. Dans une atmosphère conviviale et jeune, ils découvrent la réalité du monde du travail. Etudiants en gestion, graphisme, communication, marketing, RH, édition… tous aspirent à la même chose : obtenir un emploi à l’issue de cette période. Néanmoins, les recrutements se font rares.

Dans un cadre où tout est fait pour l’amusement, travail et la vie privée s’entremêlent.

Au milieu de ces défis, les liens se nouent et se dénouent.

Et une question demeure en fond sonore : qui restera ?”

Bon alors, Stagiaires c’est quoi ? Ça vient d’où ? Tout remonte à un an et demi, quand lors d’un brunch chez Joanne, une amie, j’ai soudain dit : “Ce serait génial de faire des sketchs sur les stagiaires !”. A suivi l’enthousiasme contagieux des idées auxquelles on aimerait donner vie, mais tout en sachant qu’on aura jamais le temps. On pense pièce de théâtre, on pense BD. J’en parle à Matthieu, un ami en stage à l’étranger, ainsi qu’à Miya. Je propose un synopsis, des personnages, et on travaille ensemble à leurs relations, à des petits “strips” amusants. Miya commence à dessiner les personnages, mais faute de temps de son côté, le projet est abandonné. 

Quelques illustrations par Miya, à l’époque du projet BD. Les personnages ont changé dans le roman 😉

Le temps passe, mais je ne veux pas lâcher cette idée. Je sens tout son potentiel et toute son actualité. Il y a beaucoup à dire sur ce nouveau système post-études, sur ce que représente le stage, sur la vie en entreprise et le creuset de personnalités qu’elle maintient ensemble par la force des choses. Après en avoir parlé à Matthieu, je décide de me lancer dans mon propre roman. Tant pis pour le format BD. C’est ainsi que de février à mars, prise d’une transe créative très intense, j’écris ce roman de 400 000 signes. Stéphane Marsan étant déjà enthousiasmé par le concept, je lui présente donc la version rédigée.

Le roman s’appelle pour le moment Stagiaires, tome 1, Première génération. Le concept est le suivant : un roman, 6 mois de stage. Il sortira en 2014. C’est pensé pour être à la fois frais, léger, mais profond – en espérant que ce soit le cas 🙂 Ça fait déjà pas mal d’infos, non ?

 

Ecrire un commentaire

Votre adresse email ne sera pas dévoilée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires

X